Quel antivol moto choisir ?

parking moto

Chaque année, plus de 50 000 motos sont volées en France. Un phénomène massif contre lequel il est possible de lutter. Le choix d’un antivol est délicat, il dépendra de vos habitudes de déplacements et de votre budget. Mais si vous voulez du solide, il va falloir y mettre le prix ! Pensez à privilégier les antivols répondants aux normes NF, FFMC ou CRA, c’est toujours une garantie supplémentaire ! Pour partir en vacances en moto, lors d’une balade le week-end ou en bas de chez-vous en ville, voici le guide qui vous permettra de choisir un antivol adapté à vos besoins.

Les antivols mécaniques

Il y a deux antivols de type mécanique: la chaîne et l’antivol dit en U. Ces deux antivols constituent la base de la protection de votre moto contre les voleurs. Ils sont visibles et ont déjà un premier effet dissuasif. Pour en venir à bout, il faut avoir sur soi l’équipement nécessaire, cela élimine déjà les opportunistes qui pourraient s’attaquer à votre véhicule sur un coup de tête.

  • La chaîne est souple et facile à installer. Elle se passe dans la roue avant ou arrière et s’ancre au point fixe de votre choix. Afin d’éviter l’éclatement de la chaîne antivol par une masse, il est conseillé de ne pas la laisser en contact avec le sol. Elle peut toutefois être la proie de scies ou de disqueuses.
  • L’antivol en U est plus résistant qu’une chaîne. Il en existe de plusieurs tailles, pensez à bien prendre les mesures de votre roue si vous optez pour ce choix. Si le U est plus résistant, il n’est pas non plus infaillible, d’où la possibilité de rajouter un autre type d’antivol à votre moto en complément.

Les antivols supplémentaires

Comme substitut ou complément de la chaîne ou de l’antivol U, vous pouvez opter pour ces deux autres types d’antivols. Vous pouvez combiner plusieurs antivols moto pour plus de sécurité.

Le bloque disque

Le bloque-disque est un petit appareil qui se fixe aux disques de frein et empêche la moto de rouler. Il se range facilement et se pose rapidement. Il ne constitue pas en lui-même un antivol sûr, mais il peut suffire si vous faites un petit arrêt ou si vous restez à proximité immédiate de votre moto. S’il empêche la moto de rouler, le bloque-disque ne protège pas la moto du soulèvement ! Contre ça, il faudra opter pour une alarme.

L’alarme

L’alarme se déclenche en cas de déplacement du véhicule, qu’il soit horizontal ou vertical. Elle émet un signal sonore très dissuasif au moindre mouvement. Elle s’installe sur le circuit électrique de la moto. Un troisième antivol complémentaire est de plus en plus prisé : le traceur GPS. Parfois intégré dans le bloque-disque ou installé seul, il permet de géolocaliser la moto en cas de vol. Si malgré vos précautions vous n’avez pas réussi à protéger votre véhicule, peut-être aurez-vous une chance de le retrouver !